Wellness

Lorem ipsum dolor sit amet, ex sed nostro pertinax. Aeque placerat ne eum.

Latest Posts

    Sorry, no posts matched your criteria.

facebook instagram twitter

L’épilation definitive : le laser, une technique de choix

Dermelia, le nouveau centre laser à Marseille

L'épilation laser pour se débarrasser durablement de vos poils

On parle d’épilation définitive lorsque l’on parvient à détruire une fois pour toute les poils dits terminaux, c’est à dire les poils pigmentés, épais et visibles. Il faut savoir que le traitement n’aura d’effet que sur les poils terminaux présents lors de l’acte et qui sont dans une phase de croissance adéquate. Si le traitement laser est bien mené, ces poils visés ne repousseront plus.

Lorsqu’on se démène avec sa pilosité, le fait d’envisager une épilation définitive peut faire rêver. Mais que se cache-t-il derrière ces termes prométeurs ? En quoi une épilation peut-elle être « définitive » ? A quels résultats d’épilation peut-on s’attendre sur le long terme lorsque l’on choisit d’avoir recours à une technique dépilatoire telle que le laser ? Quelle place le laser a-t-il dans le domaine de l’épilation durable ?

Comment obtenir une épilation définitive grâce au laser ?

Pour comprendre le principe de l’épilation définitive il faut déjà comprendre l’anatomie d’un poil. Celui-ci est constitué :
Ð d’une tige : c’est la partie visible du poil à la surface de la peau
Ð d’un bulbe : il s’agit de la zone la plus renflée du poil, qui sera visible à l’oeil nu lorsqu’on l’arrache. Il est alimenté par de très fins vaisseaux sanguins appelés capillaires et se trouve au niveau du derme, donc profondément ancré dans la peau.
Ð d’une gaine composée de plusieurs couches
du follicule pileux : c’est une formation de plusieurs petites structures qui permet de produire les poils de manière cyclique. On peut l’envisager à la manière d’une petite « usine » à poils.

Pour épiler de manière permanente un poil il faut coaguler les 2/3 inférieurs de celui-ci ainsi que sa gaine. Le laser devra dont pénétrer à environ 4mm sous la surface de la peau. En effet, c’est dans cette partie du poil, particulièrement riche en mélanine, que se trouve le bulbe qui lui même est rattaché au follicule pilleux. En détruisant la structure qui produit les poils on parvient au résultat escompté : les poils ainsi détruits par le laser ne repoussent pas.
D’autres poils peuvent apparaître, selon l’âge du patient ou les changements hormonaux. À ce jour, selon les études qui ont été faites, aucun argument ne permet de supposer que ces poils pourrait repousser en dehors de cela.

Les règles d’un traitement dépilatoire durable au laser

Les différents types de laser épilatoires médicaux

L’épilation laser se pratique avec des lasers médicaux de classe IV. Les lasers Alexandrite (peaux claires) et YAG (peaux mates ou noires) sont des lasers puissants qui délivrent de fortes doses de manière rapide. Le domaine de l’épilation laser étant en évolution constante, de nombreux progrès ont été observés ces dernières années. Les appareils d’épilation laser dernier cri permettent de traiter des surfaces à épiler encore plus rapidement et plus efficacement.

À noter que les lampes flash, encore appelé Lumière Pulsée ou IPL si elles promettent des résultats alléchants demandent en général plus de séances pour un résultat moins complet. En effet, la puissance de ces appareils est bien moindre comparée à celle des lasers médicaux utilisés dans notre Centre.

Des doses adaptées déterminées par médecin spécialisé

Les médecins laseristes du Centre Dermélia déterminent de manière précise la dose d’énergie qui doit être délivrée par le laser dépilatoire pour une efficacité optimale du traitement et un résultat durable. Le choix de cette dose dépendra à la fois du phototype de peau de la personne traitée, de la couleur du poil, de son épaisseur mais aussi de sa localisation. En effet, suivant la zone que l’on doit traiter au laser les poils sont plus ou moins profondément enracinés.

Laser dépilatoire : un traitement minutieux pour un résultat durable

Bien que les appareils d’épilation laser soient de plus en plus performants il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une opération précise et qui demande du temps.
Les opératrices qui procédent aux épilations doivent faire preuve de beaucoup de patience et de minutie pour traiter de manière efficace l’intégralité des zones à épiler de manière définitive. Elles vont procéder a un balayage de la peau très méticuleux avec des spots laser dont le diamètre varie entre 7mm et 18mm. Pour que tous les poils présents lors de la séance soient traités par le laser il faudra donc délimiter des zones de petite taille et faire se chevaucher les spots.
Le traitement laser d’épilation définitive n’est pas un acte anodin. Quelques précautions sont à prendre telles que :
– Eviter toute exposition aux UV (soleil ou cabines) ainsi que l’autrobronzant durant le traitement laser
– Respecter le bon intervalle entre deux séances
Le respect de ces précautions, outre le fait d’être un gage de sécurité, permettra de réaliser les séances au bon moment du cycle pilaire et cela aura pour conséquence de ne pas prolonger la durée totale du traitement ni d’augmenter le nombre de séances.

Pourquoi le traitement laser comporte-t-il plusieurs séances ?

Le cycle pilaire influence le traitement d’épilation définitive

Une séance d’épilation laser permet de détruire définitivement une partie de la population de poils d’un individu. Il s’agit des poils présents à ce moment là, et se trouvant dans la phase de croissance durant laquelle le bulbe du poil est rattaché au follicule pilleux. C’est la phase que l’on appelle « anagène ».

La destruction du poil par la chaleur du laser permettra ainsi, par diffusion de l’énergie de proche en proche une destruction du follicule pileux également. Moins de folicules signifiant moins de poils qui poussent, c’est mathématique !

Le traitement est réalisé sur la durée du cycle pilaire. Cette période s’étend, suivant les zones traitées, de 7 à 18mois.

En moyenne, on laissera entre 4 à 5 semaines entre deux séances au minimum et 11 à 12 semaines au maximum entre deux séances d’épilation laser. À l’issue de chaque séance au Centre Dermélia, l’opératrice en charge de votre traitement vous indiquera précisément le protocole à respecter et vous aiguillera pour positionner vos prochains rendez vous d’épilation définitive au laser en fonction de la vitesse de repousse de vos poils.

Influence de la zone à épiler sur le nombre de séances

Le choix de la zone à traiter influe également sur le nombre de séances d’épilation définitive à réaliser. En règle générale, il faudra moins de séance pour traiter au laser des zones telles que les aisselles, le maillot, les demi-jambes tandis que les cuisses, le bas du visage nécessiteront un plus grand nombre d’interventions.

Homme ou femme, pas le même shéma de traitement

Le sexe peut également avoir une répercussion sur le nombre de séances laser à effectuer. Comme nous l’avons vu, les hormones ont un rôle prépondérant lorsque l’on parle de pilosité. Il est ainsi aisé de comprendre que les hommes, sécrétant des doses beaucoup plus importantes de testostérone, devront en général avoir recours à quelques séances supplémentaires par rapport aux femmes.

Couleur de peau et efficacité du traitement

Les personnes qui ont une peau claire avec des poils foncés seront celles qui auront besoin du moins de nombre de séances d’épilation laser.

Energie du laser

Il est aisé de comprendre que plus l’énergie délivrée par l’appareil sera élevée et plus les résultats seront rapides.

Quel est le tarif des consultations ?

Nos consultations sont offertes ! Vous avez la possibilité de prendre rendez-vous pour une consultation d'information gratuite avec un médecin spécialiste de la médecine esthétique. La consultation dure généralement 15 min.

Oui ! Une fois votre rendez-vous pris, vous recevrez une confirmation par email. Par la suite, nous vous enverrons un message de rappel de votre rendez-vous la veille ainsi qu'un email de rappel, si vous en avez fourni un.

<h2> Lien entre phototype, couleur du poil et efficacité du traitement d’épilation définitive</h2>

 

<h3>La mélanine, pigment cible du laser</h3>
La mélanine est le pigment foncé qui donne sa couleur aux poils et à la peau. C’est la quantité de mélanine contenue dans sa peau qui va déterminer le phototype d’une personne. Lors de votre consultation préalable avec le médecin lasériste du Centre Dermélia, celui-ci se base sur la classsification standart de Fitzpatrick pour établir votre profil et ainsi élaborer un protocole de soin personnalisé.

Le réglage de l’appareil d’épilation définitive de laser sera ainsi défini non seulement en fonction du poil, qui doit chauffer suffisament pour être détruit, mais aussi de la peau qu’il faut protéger.

 

PhototypeCouleur de la peauSensibilité au soleilNiveau de mélanine dans la peauCouleur des poilsChoix du laser et niveau d’efficacité
IPeau très blanche (roux et blonds clairs / yeux clairs  / souvent tâches de rousseur)Très grande sensibilité. Brûle

Ne bronze pas

NulPoils foncésConditions idéales à l’épilation laser  Alexandrite
Poils clairsPoils pauvres en melanine, épilation difficile
IIPeau blanche (blonds à chatain / yeux clairs à bruns / parfois tâches de rousseur)Grande sensibilité.

Brule et bronze difficilement

PeuPoils foncésConditions idéales à l’épilation laser  Alexandrite
Poils clairsPoils pauvres en melanine, épilation difficile
IIIPeau moyenne (chatain / yeux clairs)Sensibilité au soleil. Brûle mais finit par bronzerMoyenPoils foncésConditions idéales à l’épilation laser  Alexandrite
Poils clairsPoils pauvres en melanine, épilation difficile
IVPeau moyenne

type européen (bruns, yeux foncés, peau mate)

Sensibité au soleil. Bronze sans brûlerMoyenPoils foncésLaser Alexandrite avec prudence, ou laser YAG
Poils clairsPoils pauvres en melanine, épilation difficile
VPeau mate (asiatiques mats, méditerranéens, métis)Pas de sensibilité au soleilElevéPoils foncésLaser YAG
VIPeau noirePas de sensibilité au soleilTres élevéPoils foncésLaser YAG

 

 

<h3>Comment est déterminé le protocole d’une épilation définitive au laser ?</h3>

Le protocole de soin est donc établi par le médecin laseriste lors de la consultation préalable et comprend les réglages du laser pour l’ensemble des séances du traitement. Il est tracé dans le dossier patient.

Il pourra être modifié par le médecin en cas de besoin lors d’une consultation supplémentaire si les conditions de traitement se modifient : par exemple si le/la patient(e) s’expose au soleil ou interrompt son traitement pendant une large période.